Weekend à Berlin – Mon Profil – Projet Insdigbord

Une ville surprenante et pas du tout représentative du reste de l’Allemagne !

Dans les stéréotypes et les images renvoyés par l’Allemagne, on évoque souvent la propreté des villes, la civilité des gens, le respect des règles, l’écologie… Et c’est vrai dans la plupart des villes que j’ai pu visiter. Mais pas à Berlin ! C’est une ville qui s’est reconstruite ces dernières années et qui a associé la modernité à l’ancienneté, le verre au pierres, le noir au blanc. Toutes ces choses sont sensées s’opposer entre elles, mais Berlin les a harmonisé.

Si vous ne connaissez pas la ville, n’hésitez pas à rejoindre le centre vers Alexander Platz et  à marcher ! Vous ne la découvrirez que comme ça. Si vous ne voulez pas marcher ou si vous n’avez pas le temps, je vous conseil de prendre les bus de ville n°100 et 200. Ce ne sont pas des bus qui proposent des visites guidées, mais ils passent par tous les centre touristiques qui se trouvent dans Berlin. Et il y a de quoi se promener :

  • Le Mur de Berlin, enfin ce qu’il en reste,
  • L’île des Musées (Museumsinsel) avec de nombreux musée d’histoire,
  • L’Alexanderplatz et ses grands magasins, mais surtout sa Tour de TV,
  • La porte de Brandebourg (Brandenburger Tor),
  • L’église du Souvenir (Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche),
  • Le Reichstag,
  • Le quartier de Kreuzberg,
  • Le quartier de Friedrichshain,
  • La Potsdamer Platz tellement moderne et ses magasins, cinémas, …,
  • Le mémorial de l’Holocauste (Holocaust Mahnmal),
  • Le château de Charlottenburg (Schloss Charlottenburg),
  • Checkpoint Charlie qui est un incontournable comme le Mur,
  • Unter den Linden, mais sans ses tilleuls puisque c’est en travaux,
  • Le Zoo immense, avec un nombre impressionnant d’animaux.
  • La Rathaus

Pour vous déplacer sinon, vous trouverez le Tram, le Métro, les Bus, les Vélos, l’équivalent du RER Français … La ville est parfaitement desservie. Vous n’aurez aucun mal à aller de l’un des aéroports jusqu’au centre de la ville sans vous ruiner en Taxi.

Pour ce qui est de se nourrir, ne vous faites pas de soucis non plus ! Vous trouverez des restaurants un peu partout dans la ville. Les Kébab font partie des incontournables du fait de la forte population turque en Allemagne. Après vous trouverez des restaurants de tous horizons ! Mais ne passez pas à côté de la « Currywurst« , de l’Apfelstrudel et de sa boule de glace à la vanille, d’une Berliner, la bière de la ville.

Il y à d’autres nombreuses spécialités à ne pas manquer, mais les Allemands en son tellement fières, que vous ne pourrez pas passer à côté : les mini-drapeaux tricolore, les Ampelmann, …

Dans cette ville, vous rencontrerez des personnes pieds nues dans le métro, d’autres buvant une bière à 9h du matin, des tags et des dessins sur toutes les façades, des crottes et des mégots par terre, un nombre incalculable de bouteilles de bières dans les rues … C’est un véritable contraste avec le reste du pays. Je ne sais pas si c’est moi qui l’ai vu comme ça, ou si c’est le cas, mais ce n’est pas ça qui m’a arrêté !

Dans Berlin j’ai pu découvrir le vraie sens du mot « guerre » avec ses innombrables mémoriaux, ses musées en rapport, et surtout cette quotidien impression de responsabilité et de honte des Allemands. Lorsque l’on dit que même les nouvelles générations se sentent coupables, je peux vous assurer que c’est un fait avéré. Au milieu de la ville, on retrouve des morceaux de mur : Potsdamer Platz, Checkpoint Charlie, le long de la Spree, devant la Porte de Brandebourg du côté du parc …). Et en plus de cela, on retrouve de nombreuses expositions photos relatant la guerre et ses morts. Pour ma part, je ne trouve pas que cette omniprésence des souvenirs de la guerre soit un bon moyen d’aller de l’avant… mais je ne sais pas vraiment de quoi je parle puisque je ne l’ai pas vécu.

Pour en revenir à Berlin, cette ville est vraiment surprenante. On peuT tomber sur un immeuble tout neuf en verre, un autre ancien abandonné et finalement réaménagé par des écologistes en terrain de jeux, ou sur un petit quartier de toutes petites maisonnettes charmantes…
On peut se promener dans des quartiers neufs ou résidentiels et y trouver des tags monstrueux, alors qu’en se faufilant dans des friches industrielles on pourra trouver de véritables œuvres d’art…

Ce qui m’a le plus étonné fut la vie nocturne. En dehors des boîtes de nuits à la Française : musique trop forte, surpopulation des salles, alcool fort au bar … il est très rependu d’en trouver d’autres beaucoup moins réglementaires : anciennes usines aménagées à la va-vite, bières, substances non-identifiées (!!), personnes étranges, musiques étranges !!! Un mélange bizarre pour moi, mais qui attire beaucoup de Berlinois et de personnes du monde entier car c’est grâce, en partie, à cette réputation et ses soirées que les gens viennent à Berlin.

Un mélange en parfaite harmonie dans une ville qui a fait souffrir, souffert et qui, aujourd’hui, partage avec le reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *